enseignantAu même titre que l’enseignement public, l’enseignement privé est soumis à l’obligation légale « d’amener l’enfant, à l’issue de la période de l’instruction obligatoire, à la maîtrise de l’ensemble des exigences du socle commun », lequel définit de manière détaillée le contenu des connaissances et compétences à faire acquérir aux élèves, quelles que soient les stratégies éducatives proposées.

Dans l’enseignement privé sous contrat, certains aspects du métier sont les mêmes que dans l’enseignement public, notamment :

  • Les règles administratives et pédagogiques sont établies par le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,
  • La rémunération des enseignants est prise en charge par l’état,
  • Les enseignements dispensés sont conformes aux règles et aux programmes de l’Éducation Nationale.

Encore trop peu connues face aux écoles privées d’enseignements religieux, les écoles privées laïques sous contrat (maternelle et élémentaire) se composent de trois types d’établissements :

Les écoles bilingues et /ou internationales

Spécialisées dans l’enseignement précoce des langues, le renforcement ou l’accompagnement vers le bilinguisme ou le trilinguisme, et l’accueil d’enfants de langue étrangère.

Les écoles à pédagogie nouvelle

Dans la continuité de l’Éducation Nouvelle et d’approches et de méthodes héritées de Brandt, Decroly, Freinet, Montessori, Steiner… ces écoles mettent en avant :

  • les méthodes actives,
  • la différenciation et l’individualisation,
  • le développement de compétences méthodologiques et transversales,
  • la motivation et l’autonomie de l’élève.

Les établissements spécialisés

Écoles spécialisées dans l’accueil d’enfants présentant des difficultés scolaires, des besoins éducatifs particuliers et/ou en situation de handicap (IME , ITEP CMPP, …).

Le recrutement des enseignants dans les établissements privés laïques sous contrat se fait par le Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles (CRPE) et l’affectation des lauréats doit faire l’objet d’un entretien préalable avec le chef d’établissement. Cela permet au lauréat de connaître et de choisir son établissement d’exercice, en accord avec l’orientation pédagogique de celui-ci.